AccessDV Linux
Accessibilité, Communication, Information,
Accompagnement du Handicap
Article vu : 144 fois.

Accueil>Tutoriels>Trucs et astuces > Trucs et Astuces, autour du système

Trucs et Astuces, autour du système


Aide à la lecture : sur une autre page.


Question : j’ai fait une mise à jour, comment savoir si j’ai la bonne version ?

 

Réponse :
Pour trouver la version de AccessDV Linux, il y a cinq méthodes :

1 - Sur la page de saisie du login et mot de passe (LightDM Greeter), en haut à gauche vous avez la version de AccessDV Linux.(Accessible avec Orca).

2 - Quand l’ordinateur est lancé, il suffit de faire : WIN + H

3 - Vous avez aussi le numéro de la version si vous lancez dans le menu Accessoires : A propos de mon AccessDV Linux .
4 - Vous le trouvez aussi dans une fenêtre Terminal si vous tapez : myaccessdvlinux.
4 - Ou encore, toujours dans une fenêtre Terminal en tapant :
cat  /etc/accessdvlinux_version.


Ecrit le 17 octobre 2017

Faille sur Wifi, pas sur ADVL

Vous avez pu entendre la nouvelle sur une faille énorme de sécurité concernant le Wifi et la norme WPA2...Qu’en est-il concernant ADVL ?

Cette faille a été déjà identifiée depuis quelques mois mais n’avait pas été ébruitée pour ne pas créer un affolement inutile...D’autant que le labo à l’origine de cette info n’est pas « neutre » car proche d’un fabricant fournisseur de puce Wifi pour les dongles USB...

ADVL n’est pas affectée par cette faille si les mises à jour régulières des dépôts Debian ont été effectuées. Depuis la build Debian 8.5 Jessie, cette faille a été corrigée...


Comment redémarrer AccessDV Linux en mode recovery ?

Le mode Recovery est une méthode de démarrage permettant d’effectuer certaines tâches d’administration et de récupération du système. Ce mode est très utile lorsque aucune session ne peut être ouverte par exemple : disque dur rempli, système de fichiers corrompu, mot de passe oublié.

1 - Dès le lancement du GRUB, choisir la deuxième ligne : Options avancées.
2 - Dans la fenêtre qui s’ouvre, choisir aussi la deuxième ligne.
3 - Alors il y a tout un défilement d’indications. Ne rien faire, attendre seulement d’arriver à la dernière ligne. Et on se trouve en mode ’root’ ... ce qui peut présenter un risque pour l’ordinateur.
4 - On peut alors écrire les commandes dont on a besoin.
5 - Pour quitter, écrire seulement : reboot et l’ordinateur redémarre.


Tuer un processus récalcitrant

Certains processus sont coriaces ! ils refusent de se fermer lors d’une extinction mais ils ne fonctionnent pas non plus. Une procédure très simple et rapide existe néanmoins pour les tuer et mettre fin à leur exécution.

1 - lancer le terminal en faisant : WIN + T
2 - écrire :

ps fux

on obtient quelque chose comme ceci :

ps fux

Si c’est Teamviewer qu’on veut tuer, on regarde la deuxième colonne, c’est-à-dire PID, Processus Identifier, et on trouve ici : 9150.

3 - toujours dans le terminal, écrire :

kill 9150 et valider avec Entrée

et le processus est tué. Si vraiment il est récalcitrant,
on peut écrire : kill -1 9150

Attention, au prochain démarrage du processus teamviewer, le PID aura changé, ce n’est pas quelque chose de fixe entre plusieurs démarrages, d’où l’intérêt de savoir le récupérer.


Notes


Attention, certains logiciels et certains raccourcis-clavier sont spécifiques : ils ne fonctionnent qu'avec AccessDV Linux.

- Consignes, informations importantes

- Outils

- Index alphabétique

- Retour à la page-accueil